Les habitudes de consommation de la musique

Compte tenu des mutations technologiques liées à l’avènement du numérique, on aurait pu croire enterrés les bonnes vieilles chaînes hi-fi ou autres supports représentants la génération de nos parents comme l’infatigable autoradio lecteur CD Blaupunkt (78% des français ont pour habitude d’écouter de la musique dans la voiture) ou le vieux poste monophonique qui trône dans au sommet d’un meuble de cuisine. Il n’en est point. Les supports dits « traditionnels » sont encore largement plébiscités par les français qui sont une majorité à déclarer les utiliser lors de l’écoute de musique. En revanche, c’est les 12-24 ans, à l’affût des nouveautés technologiques, qui ont complètement intégrés les outils numériques de diffusion musicale comme le lecteur MP3 ou le téléphone portable et se retrouvent être des trend-setters types pour les marques ayant pour activités la téléphonie mobile, les baladeurs numériques ou le matériel informatique (près de 75% d’entre eux en font un usage régulier). D’après l’étude menée par le cabinet Forrester Media*, il est également intéressant de noter le peu d’impact des sites de musique en ligne (Myspace, Facebook, Last FM…) qui représentent moins de 20% dans les habitudes de consommation de la musique (tendance identique observée chez nos voisins anglais et allemands). Ce constat parvient à montrer l’importance d’une écoute musicale dépendante de l’outil informatique et dans des conditions plus évoluées que les haut-parleurs sommaires intégrés d’origine sur nos ordinateurs (voir les résultats précis de l’étude ci-dessous).
 
cliquer pour agrandir
*Forrester Media, Marketing & Social Computing Study 2010 avec la collaboration d’Ipsos-Mori, juin-juillet 2010.

 

Laisser un Commentaire