Christine & The Queens @ Moxie Party – Mercredi 30 mai

L‘arrivée au Bus Palladium fut des plus agréables, le son très années 80 avec ce qu’il faut de « trendy feelings » et deux boissons offertes par notre hôte :  l’agence de création digitale Moxie et ses partenaires (Buzzparadize et Deezer). Arrivée en masse, une population jeune et plutôt encline au divertissement, 18-35 ans, avec une forte envie de faire de l’événement un after work percutant et synthétique. Oui, synthétique, et d’ailleurs, l’électro pop de Christine & The Queens nous rappelle que le side chaining (une forte compression des basses et de la rythmique qui amène ce son « fat » comme disent les d’jeuns) est l’évidence de toute soirée dancefloor qui se respecte. Dire que Christine, diablement esseulée sur scène, a fait un super show serait une manière d’oublier qu’on aime la musique avant tout pour décoller « outta space ». La chanteuse a fait ce qu’elle a pu, bravant les affres de la rigidité imposée par le laptop et la bande sonore calibrée. Evidemment, elle a quelque chose, une arme redoutable, ce grain de folie et un univers assez personnel qu’on a du mal à identifier. Pas vraiment La Roux, pas vraiment Florence et ses machines, elle mélange fifties, dans l’allure, et résonances Uffie sans le bricolage et le glitter. Suivront les sets DJ de Lily Wood and The Prick, Total Warr et I Am Un Chien dont nous verrons qu’une partie, l’heure passant et les obligations matinales se rapprochant. Bonne première, Moxie !

Laisser un Commentaire