Miaoux Miaoux – Light Of The North

Aux premiers abords, si l’on se concentre sur l’appellation de ce groupe écossais, la première réaction est un petite sourire évoquant un arrière goût de moquerie. Le coup du Miaoux Miaoux, c’est justement ce petit ressort comique qui m’a attiré vers cette musique électronique hyper fraîche, rappelant par endroit la mouvance Postal Service, le side project de Ben Gibbard, moitié des excellents Death Cab For Cutie ou quelques notes house nineties (Armand Van Helden). D’emblée, c’est « Sweep Clean » qui a provoqué l’éclair, indéfinissable d’intensité, mais indispensable pour poursuivre l’écoute de l’album (« Light Of The North ») sur notre player hi-fi préféré que je cite volontiers (oui, Qobuz, la prochaine révolution du streaming, nécessaire à la sauvegarde de l’écoute musicale de qualité). Alors, justement, à une époque où l’ultra zapping envahit notre quotidien, il faut un certain nombre d’ingrédients pour savoir apprécier, dans la durée, ce délicat mélange de pop et d’électro. Les ingrédients sont cette synthèse, minimale, délicieusement saupoudrée d’arpégiateurs (« Stop The Clocks »), ces basses épaisses (« Autopilot ») et ce qu’il faut de mélodie (« Better For Now ») pour définitivement décider d’en parler, le plus simplement possible, dans ces humbles colonnes, toujours ouvertes à l’embarquement space pop.


1 Commentaire

  1. 12 juin 2012 à 14 h 31 min · Répondre

    Super bien foutu ce morceau!

Laisser un Commentaire