C’est pas le genre de la maison mais… LSD (Sia, Diplo, Labrinth) #1

Nouvelle rubrique qui va traiter de sons peu évoqués dans ces colonnes. Pour ouvrir le bal futuro-psychédélique initié par la chanteuse américaine au chandelier SIA, le chanteur anglais Labrinth et le producteur Diplo (Major Lazer), il fallait un titre catchy. On pouvait certainement compter sur ces pointures de la pop mondiale qui, sous la forme d’un supergroupe nommé LSD (leurs initiales… facile en fait), planchent sur un premier album qui allient à la perfection les sonorités du moment : chanson pop efficace, melting pot d’instruments traditionnels (guitare, basse et batterie façon rythmique soul) et effets bien dans notre époque (autotune, effets vocaux…), un ensemble que l’on retrouve dans le single « Thunderclouds » qui n’est pas sans rappeler la production du dernier album du plus provençal des groupes français M83 (« Junk ») sorti en 2016 ou celui de Miley Cyrus avec ses dead petz supervisé par les deux géniaux dingues Wayne Coyne (The Flaming Lips) et Ariel Pink. Alors, LSD? Pas le genre de la maison mais… on y goûte volontiers.

 

Laisser un Commentaire