Tous les articles dans Mixtape

14 Articles

Saturday Five Tracks – 23/02/13

Paul Kandinski

Un Saturday Five Tracks consacré à la musique électronique, et plus précisément celle qui évoque l’idée du paysage sonore planant, d’une grande beauté, sans grand renfort rythmique marqué, juste un enchevêtrement de sonorités, d’instruments, alliant synthèse et matière enregistrée. L’idée émane de l’écoute du nouvel album d’Apparat et ce virage entrepris vers une musique illustrant une pièce de théâtre (« Krieg Und Frieden ») de Sebastian Hartmann intitulé Tolstoy’s War & Peace (Hartmann est un grand dramaturge allemand contemporain.

Track 1 : Apparat – Pv

Apparat - Krieg Und Frieden (2013)

Apparat – Krieg Und Frieden (2013)

Track 2 : Murcof – Cosmos II

Murcof - Cosmos II

Murcof – Cosmos II

Track 3 : Harmonia & Eno – By The Riverside

Harmonia & Eno - Tracks And Traces (1976)

Harmonia & Eno – Tracks And Traces (1976)

 

Track 4 : Rone – Parade (Dominik Eulberg Remix)

Rone - Parade - Dominik Eulberg Remix - 2013

Rone – Parade – Dominik Eulberg Remix – 2013

Track 5 : Darkstar – Timeaway

Darkstar - News From Nowhere (2013)

Darkstar – News From Nowhere (2013)

 

 

 

Saturday Five Tracks – 16/02/13

Laurens Hammond

Une soirée à écouter les premiers albums de Serge Gainsbourg m’a convaincu de préparer ce Saturday Five Tracks avec comme fil rouge l’orgue Hammond, le célèbre instrument électromécanique inventé par Laurens Hammond dans les années 30. Les cinq trésors dénichés ici ont marqué leur époque (volontairement j’ai choisi cette décennie clé de la musique rock), par leur style, par l’interprétation des claviéristes et par l’empreinte qu’ils ont laissé sur la musique populaire.

Track 1 : Serge Gainsbourg – Requiem Pour Un Twister

serge gainsbourg_n°4

Serge Gainsbourg N°4 (1962)

Track 2 : Deep Purple – Child In Time 

Deep Purple - In Rock (1970)

Deep Purple – In Rock (1970)

 

Track 3 : Billy Preston – Right Now (1970)

Billy Preston - Encouraging Words (1970)

Billy Preston – Encouraging Words (1970)

 

Track 4 : Emerson, Lake and Palmer – Tarkus (1970)

Emerson, Lake & Palmer - Tarkus (1970)

Emerson, Lake & Palmer – Tarkus (1970)

 

Track 5 : Booker T. and The M.G.’s – Melting Pot (1971)

Booker T & the MG's - Melting Pot (1971)

Booker T & the MG’s – Melting Pot (1971)

 

 


 

 

 

 

Saturday Five Tracks – 09/02/13

Track 1 : The Villagers – Earthly Pleasure

Villagers_earthly pleasure_awayland

The Villagers, c’est l’histoire d’un mec doué, Conor J. O’Brien, capable de reprendre le flambeau d’un autre Conor (Oberts de Bright Eyes) et écrire des chansons splendides, superbement orchestrées, suffisamment puissantes pour décoller de son siège et crier au génie. « Earthly Pleasure » est un grand moment de ce deuxième album de toute beauté. J’ai hésité avec « The Waves » qui m’évoque ça et là Paul Simon ou Peter Gabriel… Anyway, se jeter absolument sur ce top ten 2013 annoncé.

The Villagers, Awayland (2013)
Album à découvrir en intégralité sur Itunes ou chez votre disquaire préféré.

Track 2 : Jim James – A New Life

Jim James_a new life

Dans la pure tradition du songwriting à faire pleurer dans les chaumières, Jim James a clairement choisi son camp : l’écorchure Lennonienne et le lyrisme à la Burt Bacharach. Echappé de My Morning Jacket, secret indé du rock américain régulièrement cité dans la presse, le chanteur guitariste s’offre un album solo de très grande qualité et nous régale avec « A New Life ».

Jim James, Regions Of Light And Sound Of God (2013)
Album à découvrir en intégralité sur Itunes ou chez votre disquaire préféré.

Track 3 : Delphic – Baiyla

Delphic-baiya

Plaisir un peu coupable, ce « Baiya » pioche dans à peu près tout (Tears For Fears, Muse…)  mais réussit à combiner une électro pop de bonne facture, « very trendy » et très bien produite. Delphic est un groupe malin, sachant adapter les eighties au 21ème siècle, avec la science du refrain suffisamment calibré pour qu’il ne puisse plus s’échapper de notre cortex.

Delphic, Collections (2013)
Album à découvrir en intégralité sur Itunes ou chez votre disquaire préféré.

Track 4 : The Asphodells – Beglammered

The asphodells

Andrew Weatherall et Timothy J Fairplay officient sous le nom de groupe The Asphodells. On connait bien le premier, l’anglais ayant participé à l’émergence de la house music en Angleterre au début des années quatre-vingt dix, notamment avec The Sabres Of Paradise, pilier de l’acid house. C’est également lui qui a fait exploser Primal Scream en produisant le fameux « Loaded », titre house rock phare de tout une génération. Le DJ a donc un sacré background et s’attaque à 2013 avec un « Ruled By Passion, Destroyed By Lust » avec Timothy J Fairplay. L’album sent la TR 808 à notre plus grand bonheur, lance effluves sonores de synthés, bruit blanc et retrouve les resucées d’un Death In Vegas trop rare pour que l’on soit suffisamment rassasié. Titre à découvrir : « Beglammered ».

The Asphodells, Ruled By Passion, Destroyed By Lust (2013)
Album à découvrir en intégralité sur Itunes ou chez votre disquaire préféré.

Track 5 : Jake Bugg – Broken

Jake-Bugg-album-cover3

A peine 19 ans et déjà un maturité impressionnante, à tous les niveaux, dans l’écriture de chansons, dans la voix, dans la verve… Justement, il semblerait que Jake Bugg soit près à prendre la relève de Richard Ashcroft, un des leaders de la britpop qui marqua les années quatre vingt-dix. Cela semble loin mais soyons lucides, on ne s’est jamais autant servis de nos pairs pour créer. Old school, me dit-on? Complètement. Mais superbe, en témoigne ce magnifique « Broken ».

Jake Bugg, Album éponyme (2012)
Album à découvrir en intégralité sur Itunes ou chez votre disquaire préféré.

La Grande B.O

grande_B

Lorsqu’une émission de télévision en passe de devenir culte trouve le moyen de mettre en avant la musique indé, elle ne s’en prive pas. Le Grand Journal, digne successeur de Nulle Part Ailleurs, a réservé une belle surprises à ses téléspectateurs en publiant sa propre compilation de vingt titres phares parmi lesquels Franz Ferdinand, Charlie Winston, MGMT ou encore Empire Of The Sun. Véritable prescripteur, le Grand Journal a su profiter de son statut d’émission branchée pour mettre en avant des artistes qui n’auraient probablement pas eu la même chance d’être exposés en access prime time à la télévision française (différentes plages musicales de l’émission, le « coming next », le direct en plateau, la météo). Du coup, les ventes explosent, les artistes « buzzent » et les maisons de disque se frottent les mains. Le Grand Journal est-il devenu un passage obligatoire pour faire décoller une carrière? Oui, tant que les autres émissions feront la sourde oreille à la musique.

Tracklisting :

EMPIRE OF THE SUN – Walking On A Dream
CHARLIE WINSTON – Like A Hobo
SLIIMY – Wake Up
LILY ALLEN – The Fear
REVEREND AND THE MAKERS – He Said He Loved Me
N.A.S.A – Gifted
OASIS – I’m Outta Time
MGMT – Kids
HOUSSE DE RACKET – Oh Yeah
RAPHAEL SAADIQ – Love That Girl
FRANZ FERDINAND – Ulysses
LADYHAWKE – Paris Is Burning
THE LAST SHADOW PUPPETS – My Mistakes Were Made For You
LA ROUX – Quicksand
Q-TIP – Move
PETER DOHERTY – Last Of The English Roses
PONY PONY RUN RUN – Hey You
WE HAVE BAND – Hear It In The Cans
YUKSEK – Tonight
VICTOR DEME – Djon’ Maya