Tous les articles tagués Design Sonore

9 Articles

Are You Talkin’ To Me?

Taxi Driver

Un des classiques de Martin Scorsese à qui l’on doit quelques chefs d’oeuvre du cinéma américain (il serait trop long de tous les citer ici), dont l’incontournable Taxi Driver où l’on voit Travis Bickle, interprété par un Robert De Niro en état de grâce, côtoyant la grandeur et la décadence new-yorkaises, jusqu’à perdre définitivement le contrôle et sombrer dans la folie. C’est cette folie que l’on retrouve dans ce montage sonore extrêmement dense où l’on parvient à saisir l’ambiance du film, lourde et oppressante. Avec, en toile de fond, cette mélodie sifflée qu’il m’arrive de reproduire dans les transports en commun, légère mais inquiétante, chevauchée par un déluge de sons concrets (bruits de revolver, portes de voiture…) et cette note d’infra basse tenue, comme pour appuyer le drame qui est en train de se dérouler sous nos yeux (sous nos oreilles, dois-je dire?). La montée en puissance est comparable à l’état dans lequel va évoluer le personnage de Travis Binckle, pris en étau entre sa raison, ses sentiments et l’implacable violence de la ville. Réalisé par Pable Fernandez Eyre, un directeur artistique barcelonais, cet essai vient parfaitement compléter le slogan mythique « Are You Talkin’ To Me », inlassablement repris par une, deux, trois générations… Car, dans moins d’un an, arrivera l’âge canonique, les quarante ans de cette pellicule mythique.

 

Le Built For Training sonore de Gillette

Gillette

Réalisateur génial et adepte du Do It Yourself et de trouvailles plastiques en tout genre, Michel Gondry a mis son talent au service de la marque Gillette pour un spot publicitaire original et à fort dosage de testostérone. Crées à partir de matière sonore réelle (l’entraînement de quelques joueurs  de la NFL), ces sons « musculaires » mélangent mouvements corporels et bruits d’appareils de salle de sport. Le résultat, assez spectaculaire, est le fruit du travail de composition musicale de Phil Mossman (LCD Soundsystem) associé au talent de Michel Gondry déjà responsable de quelques uns des plus brillants clips des vingt dernières années (Björk, Daft Punk, The White Stripes, The Chemical Brothers…).

Oblivion, le travail de la musique et du design sonore

Oblivion

Pas réellement inoubliable, Oblivion n’en demeure pas moins un honnête film de science-fiction qui ravira les amateurs du genre et comblera les fans de blockbusters « Tom Cruisien ». Aussi, pour les passionnés de musique de films et de design sonore, ce reportage des SoundWorks Collection est particulièrement intéressant, mettant l’accent sur certaines séquences du film où le travail du son est millimétré (intérieur, extérieur, en lien avec l’univers science-fiction et technologique du film) et impressionnant dans l’impact et l’émotion qu’il peut révéler. Pour la petite anecdote, la musique a été co-composée par Anthony Gonzalez (M83) et Joseph Trapanese et c’est la deuxième fois que le réalisateur Joseph Kosinski s’entoure d’une fine lame de la french touch (après Daft Punk sur Tron).

 
 

Ohmwork dans Stratégies

 stratégies

L‘Ecole de Communication ISCOM, dont notre fondateur est diplômé (ndlr. Nicolas Lordier, promotion 2005, ci-dessous), vient de mettre à l’honneur ses anciens étudiants dans l’édition du 30 mai du magazine Stratégies. Axant la surcouv’ sur vingt et un professionnels en en poste dans la communication ou le marketing digital, l’Ecole a très judicieusement eu l’idée d’intégrer la dimension sonore dans la palette métiers proposée ici. Merci à l’ISCOM et vive le design sonore dans le digital !

nicolas lordier

Le battement d’aile du colibri

 diego_stocco_original

Le travail de design sonore nécessite de la créativité, de la technique, du bon matériel et surtout… des solutions originales. Diego Stocco, brillant designer sonore dont nous avons déjà parlé dans ces colonnes, est le parfait exemple d’un travail résolument tourné vers une approche d’expérimentations des techniques de captation sonore. Fabricant ses propres sons muni d’un couple de micros et d’une carte son (type Apogée One), Diego Stocco, dévoile les facettes d’un métier passion à travers une série de vidéos didactiques sur sa chaîne Youtube. Enjoy !

Saturday Five Tracks – 01/06/13

7d32af417b8d1dc97795a72e9c693e0f

Les « Beautiful Losers » ou perdants magnifiques, ces artistes reconnus par la critique et une poignée de fans mais n’ayant jamais réellement eu accès à la médiatisation. Il est important de noter qu’en marge des classements des meilleures ventes, des rotations radiophoniques intensives ou des millions de vues sur Youtube, ces challengers ont eu une importance cruciale dans la britpop, ce genre musical largement associé aux années 90, que nous mettons en lumière aujourd’hui.

Track 1 : The Boo Radleys – Blue Room In Archway (1998)

The Boo Radleys - Kingsize (1998)

The Boo Radleys – Kingsize (1998)

Track 2 : James – She’s A Star (1997)

James - Whiplash (1997)

James – Whiplash (1997)

Track 3 : Ocean Colour Scene – The Day We Caught The Train (1996)

Ocean Colour Scene - Moseley Shoals (1996)

Ocean Colour Scene – Moseley Shoals (1996)

 

Track 4 : Teenage Fanclub- Your Love is The Place Where I Come From (1997)

Teenage Fanclub - Songs From Northern Britain (1997)

Teenage Fanclub – Songs From Northern Britain (1997)

 

Track 5 : Super Furry Animals – Northern Lites (1999)

Super Furry Animals - Guerilla (1999)

Super Furry Animals – Guerilla (1999)

 

 

Quand la nature s’associe à la musique et aux marques

Docomo touch wood

Docomo Touchwood Commercial

Rémi Babinet, fondateur et président de BETC, s’est entretenu avec le magazine Stratégies (numéro du 18 avril 2013) à propos des campagnes Évian avec notamment les « bébés Évian » qui ont rencontré un franc succès auprès du public (dans le top 3 des publicités préférées des français) et recueilli de nombreux suffrages auprès des professionnels de la communication. Au cours de cet entretien, Rémi Babinet, appuyé par Fabrice Brovelli et Christophe Caurret, les responsables de la cellule prod TV, insiste sur l’importance de la musique dans les campagnes. Depuis la reprise de « We Will Rock You » de Queen devenu un tube de pub international jusqu’au « Here Comes The Hotstepper » de Ini Kamoze lancé aujourd’hui, l’agence travaille à associer la marque avec les artistes et cherche à créer un lien durable, cohérent et naturel pour créer une association qui va marquer les esprits (et une époque!). Alors, il est évident que la chanson possède un pouvoir immense avec la mélodie, le rythme et cette faculté à s’ancrer dans nos têtes, jusqu’à ce que l’on puisse la fredonner, dans les moments les plus incongrus… Mais qu’en est-il du son? Du design sonore plus précisément. Nous avions pu relever l’exploit de Honda avec la publicité pour la Civic en 2006 et sa « chorale mécanique ». Il y en a eu d’autres depuis mais cet exemple est particulièrement exceptionnel… et fort. La réalisation est ambitieuse, se frotte à la nature pour reproduire un xylophone démesuré et réinterpréter une oeuvre majeure de Bach (« Jesu, Joy Of Man’s Desiring, Cantate No. 147) avec uniquement l’appui d’une matière : le bois. Au delà de la performance audiovisuelle, gigantesque, s’impose une création originale et relevant d’un rapprochement entre l’homme, la nature et… le produit. Car ne soyons pas naïf, il s’agit ici d’une publicité pour un smartphone avec une coque en bois (Docomo TouchWood). Mais qu’importe,  au-delà de l’aspect mercantile, cette initiative est inspirante, singulière et porte des valeurs fortes avec un point d’orgue : l’harmonie. Coup de chapeau à l’agence Drill Inc (et à Morihiro Harano, fondateur et directeur de création dorénavant chez Mori Inc) qui a réalisé ce bijou. Definitely one to watch !

Le design sonore de BMW

Le design sonore de BMW

Un clignotant, une vitre qui se baisse… Chaque élément de l’habitacle ou de l’extérieur d’une BMW est accompagné d’un design sonore savamment étudié. Mais également une portière, celle qui par un claquement, évoque immédiatement la gamme dans laquelle se situe le véhicule. Se conformer à la fonction sur laquelle le son sera appliqué et la placer dans un contexte de plaisir de conduite et de sécurité, telle est la mission du designer sonore. Dans cette vidéo où est parfaitement résumé l’expertise, on notera cette exemple précis, celui du sonal « alerte » qui, par diverses déclinaisons, invitera le conducteur à mettre sa ceinture de sécurité. De l’invitation à l’injonction, il n’y a qu’un pas, et le son est une véritable signalétique mais également signe d’appartenance à une marque (question d’identité) : la famille de sons sera différente entre une marque et une autre. À cela s’ajoute la psycho acoustique (la manière dont notre cerveau interprète les sons) et l’acoustique du véhicule (nécessaire à l’élimination des sons « parasites ») pour aller vers un design sonore « actif » et combler ainsi l’exigence des conducteurs les plus passionnés.

Un geste Civic…

Un petit retour sur le superbe site internet de la célébre marque automobile japonaise Honda et plus particulièrement pour le modèle Civic. Associé à un spot publicitaire hautement créatif et impressionnant quant au rendu sonore (voir le spot ci-dessous), le site internet présente un design sonore impeccable, qui en dit long sur les grandes possibilités qu’offre le web aujourd’hui. Son, animations, tout est possible à partir du moment où les idées émergent. Dans notre cas présent, on peut tirer notre chapeau à cette création qui nous donne vraiment l’impression d’entrer dans un espace de créateurs où les images et le son se retrouvent en osmose (effets et bruitages sur chaque mouvement ou tout simplement sur un clic etc…). Comme le dit Honda dans sa signature, « The Power Of Dreams »… A vous de juger (pour ceux qui le connaissent déjà, je crois qu’on ne s’en lasse pas au final).
Nicolas.

Le site internet :
http://www.honda.co.uk/civic/