Tous les articles tagués Oxygene

2 Articles

Un Voyage à Travers le Son

Jean-Michel Jarre

Après un silence radio de plusieurs années, Jean-Michel Jarre a retrouvé le chemin des studios, avec l’album « Electronica 1 : The Time Machine » prévu pour le 16 octobre 2015 (voir le trailer ici). Le compositeur continue d’explorer la musique électronique collaborant, pour ce nouveau projet, avec un nombre impressionnant d’artistes sur un spectre allant des années 70-80 (Pete Townshend des Who, Vince Clark, John Carpenter, Tangerine Dream…) jusqu’à notre époque, convoquant quelques piliers de l’électro internationale (3D de Massive Attack, Air, Moby, Boyze Noise, M83, Sébastien Tellier…). Il revient sur sa pièce maîtresse, « Oxygène », album phare de la musique électronique moderne et énorme succès mondial (vendu à plus de 18 millions d’exemplaires) et livre ses souvenirs, la genèse de ses productions live monumentales, son déplacement en Chine et à Houston pour les 150 ans de la ville et les 25 ans de la NASA (pour l’occasion, il a composé le dernier morceau de son album « Rendez Vous » pour être joué dans la navette Challenger). Cette magie éphémère, comme il le souligne, s’ajoute au désir d’explorer de nouvelles manières de créer de la musique, utilisant des instruments de musique atypiques (la harpe laser par exemple) et considérant la forme ludique que peut revêtir celle-ci (la haute dimension du multimédia présente dans ses oeuvres). Le documentaire d’Arte touche un sommet lorsqu’il évoque son père, Maurice Jarre, monstre sacré de la musique de films (sa relation, distante mais respectueuse avec ce géniteur, absent, du fait d’une carrière mirifique à Hollywood), sa rencontre avec Pete Townshend (quel plaisir de le revoir bousculer sa Telecaster, avec cette rythmique si caractéristique, nous ramenant aux grandes années soixante, rageuses, celles des Who et du rock façon mods) ou Gary Numan, précurseur du rock indus et faiseur de tubes synth pop (« Cars », « Me! I Disconnect »). Le compositeur se raconte, au fil du temps, avec Charlotte Rampling, probablement sa Muse, celle de la décennie fondatrice de sa carrière dès l’entame de ce qui allait devenir son oeuvre ultime, « Oxygène ». À visionner jusqu’au 19 octobre prochain sur Arte TV.

 

Saturday Five Tracks – 31/08/13

Saturday Five Tracks – 31/08/13

Pour clôturer en beauté ce mois d’août et se lancer dans une rentrée 2013 à fort potentiel de sorties d’album (au hasard, le nouveau Mc Cartney, Baby Shambles, MGMT…), remettons les pendules à l’heure à l’heure où « Random Access Memories » des Daft Punk est sur tous les plateformes de téléchargement et de streaming, platines CD et vinyle et autres baladeurs mp3. Avec plusieurs millions d’exemplaires vendus trois mois après sa sortie, l’album n’en finit pas d’être cité comme un petit bijou d’electro disco funk. Alors, oui, soyons honnêtes, il est difficile de bouder son plaisir à l’écoute de ces treize titres réunissant tous les héros du duo parisien (je ne les citerai pas, tout le monde les connait bien dorénavant). Une histoire de pur hédonisme, un plaisir non coupable et plutôt rassurant (des robots faisant la traversée du temps pour aller dénicher quelques vieilles légendes de la musique, c’est plutôt cool, non?) qui nous invite à pénétrer ce continuum espace temps rassembleur (Nile Rodgers et Pharrell Williams, père et fils réunis pour célébrer leur amour du groove) entrecoupé d’effets robotisants et de pop planante. Pas grand chose de l’époque « Homework » mais après tout, quinze ans après, cela aurait-il le même effet? Qu’importe, le résultat est là ! L’hédonisme, point barre. Alors pour éviter de s’épancher de nouveau sur la critique d’un disque impeccable, revenons sur les autres légendes qui ont façonné l’éducation de Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem Christo. Un Saturday Five Tracks dédié à l’inspiration, le moodboard d’un « Random Access Memories » avec comme pierre angulaire le « Sunlight » de maître Herbie Hancock, le regretté Geroge Duke de « Follow The Rainbow », Jean-Michel Jarre et son « Oxygen », les Beach Boys de « Smile » (et oui ! Merci Panda Bear !) et pour conclure, en guise de clin d’oeil disco punk le multi samplé « Give Me The Night » de George Benson. Enjoy your trip !

Track 1 : George Duke – Say That You Will (1979)

George Duke - Follow The Rainbow (1979)

George Duke – Follow The Rainbow (1979)

 

Track 2 : Herbie Hancock – I Thought It Was You (1978)

Herbie Hancock - Sunlight (1978)

Herbie Hancock – Sunlight (1978)

Track 3 : Jean-Michel Jarre – Oxygene (part II)

Jean-Michel Jarre_Oxygene (1976)

Jean-Michel Jarre_Oxygene (1976)

 

Track 4 : The Beach Boys – Wonderful (1967)

The Beach Boys_Smile (1967)

The Beach Boys_Smile (1967)

 

Track 5 : George Benson – Give Me The Night (1980)

George Benson_Give Me The Night (1980)

George Benson_Give Me The Night (1980)